Travail et emploi

Utilité d’un test de dépistage du cannabis pour les employeurs

  • Marianne Bessette
Par Marianne Bessette Avocate
Est-ce qu’un test de dépistage pour le cannabis, à lui seul, est suffisant pour démontrer qu’un employé a des facultés affaiblies?

Non. Un test de dépistage peut confirmer la présence de THC dans l’organisme, ce qui n’équivaut pas à une preuve d’un affaiblissement des facultés ou du moment précis de la consommation.

Généralement, afin d’imposer des mesures disciplinaires à un employé parce qu’il est sous l’influence du cannabis, un employeur doit faire la preuve d’observations objectives et éclairées, de signes et symptômes contemporains et spécifiques démontrant un affaiblissement des facultés par le cannabis. Le test de dépistage servira à corroborer ces observations. Autrement, un formulaire d’observations, avec une grille de signes et symptômes à identifier ainsi qu’un protocole à suivre est donc un outil de gestion fort utile à cette fin.

Déjà, un employeur peut obtenir un taux de THC (un des composants du cannabis) présent dans le corps d’un employé avec un test de dépistage. Toutefois, sans médecin réviseur ou un toxicologue qualifié pour interpréter ce taux, cette preuve sera probablement insuffisante pour démontrer des facultés affaiblies, vu l’absence d’un taux maximal acceptable défini pour le THC.

Communiquez avec notre équipe en droit du travail pour en savoir plus sur les nouveaux enjeux des employeurs relativement au cannabis, ou pour obtenir l’un de nos formulaires d’observations.


1